Les cultures et les voyages sont mes sources d’inspiration

Originaire de Flandres, née dans un petit village en limite de la frontière avec la Belgique, Stéphanie a été bercée toute son enfance dans la mouvance Flamande,  les chansons d’enfants, Brel et les peintres… sa passion pour le dessin et la peinture commence très tôt, toujours à la recherche du « mieux », l’artiste pouvait dessiner des heures et toujours finir par déchirer ses œuvres. Monet la fascine, les lumières, le charisme et la simplicité de ses toiles. La simplicité de l’exécution est la définition même de la perfection pour l’artiste. Stéphanie en a fait sa quête artistique : créer sa simplicité parfaite.

Après les Beaux-Arts de Dunkerque, en continuant à s’approprier sa vision et sa technique, Stéphanie commence sa vie à l’étranger et c’est là que débute une nouvelle étape dans son approche artistique. De nouveaux pays, de nouvelles cultures, de nouveaux artistes, la vie de Stéphanie change et stimule entièrement sa créativité et la vision de son Art.

La peinture aux couteaux est une révélation

En 2003, l’artiste visite l’Inde pour la première fois, le mélange des couleurs vives, la mixité des cultures, la chaleur du pays la bouleversent et la fascinent en même temps. Au cours de ce voyage, l’artiste se passionne pour une peintre du Tamil Nadu et décide de prendre des cours de dessin et peinture dans son institut. Cet apprentissage deviendra un pilier pour ses œuvres actuelles.

Stéphanie continue ses voyages, aux États-Unis, en Corée du Sud, au Cambodge, en Malaisie … de nombreuses découvertes et d’expériences qui l’ enrichissent et  l’inspirent.

 

Expatriée en Asie, c’est lors d’un séjour à Paris que débutera réellement son œuvre : l’artiste découvre la peinture aux couteaux et c’est la révélation ! Cet instrument si brut et simple, lui permet de peindre avec précision tout en gardant une part de mystère dans ses toiles. C’est le mélange d’authenticité dans l’outil, de modernité dans le geste, de perfection dans le bruit et le flou du mouvement qui séduit tant l’artiste. Toutes les couleurs et les souvenirs accumulés prennent tout à coup forme au travers de toiles lumineuses, simples et vibrantes.

La peinture aux couteaux est une révélation

En 2003, l’artiste visite l’Inde pour la première fois, le mélange des couleurs vives, la mixité des cultures, la chaleur du pays la bouleversent et la fascinent en même temps. Au cours de ce voyage, l’artiste se passionne pour une peintre du Tamil Nadu et décide de prendre des cours de dessin et peinture dans son institut. Cet apprentissage deviendra un pilier pour ses œuvres actuelles.

Stéphanie continue ses voyages, aux États-Unis, en Corée du Sud, au Cambodge, en Malaisie … de nombreuses découvertes et d’expériences qui l’ enrichissent et  l’inspirent.

 

Expatriée en Asie, c’est lors d’un séjour à Paris que débutera réellement son œuvre : l’artiste découvre la peinture aux couteaux et c’est la révélation ! Cet instrument si brut et simple, lui permet de peindre avec précision tout en gardant une part de mystère dans ses toiles. C’est le mélange d’authenticité dans l’outil, de modernité dans le geste, de perfection dans le bruit et le flou du mouvement qui séduit tant l’artiste. Toutes les couleurs et les souvenirs accumulés prennent tout à coup forme au travers de toiles lumineuses, simples et vibrantes.

Le public ressent, vit et comprend ses oeuvres

2015, c’est l’année qui marquera sa peinture avec son exposition privée « Singapore and abroad ». Stéphanie y expose ses oeuvres basées sur ses souvenirs d’Asie avec des couleurs vives, le public ressent, vit et comprend ses toiles. Dès lors, les opportunités s’enchainent avec l’exposition « Blue, There is a shell for you » chez « Canvas Creative Space » à Singapour en 2016 proposant des toiles de grand format puis l’exposition « Time to Travel » au « Hollandse Club » de Singapour avec une nouvelle collection recouverte de résine.

En Mai 2017, au « Visual Art Centre » de Singapour, une exposition avec le collectif d’artistes français « les créateurs féroces » intitulée « Venez décrocher une toile » suivie en Octobre d’un pop-up Art Store au « Cluny Court » à Singapour où Stéphanie Desperiez a présenté sa collection Mixed-media sur le thème des Singapour Shophouses (anciennes boutiques chinoises). Suivront ensuite son open Studio à Singapour en Novembre où elle présentera de plus grands formats des Singapour Shophouses avec de nouvelles collections entièrement re-dessinées à l’encre de Chine. En Février 2018, sa participation au Salon International d’Art Contemporain Art3F de Toulouse l’amènera à agrandir sa technique des Mixed-medias en l’adoptant pour la ville rose. Puis début Mars 2018, l’exposition « Au Fil du Boulevard » à la Galerie Insolitudes de Pau lui permettra de se rapprocher de son attachement à sa région d’adoption au travers des toiles en Mixed-media sur Pau.

 

L’oeuvre de Stéphanie se divise en trois collections, « mixed-media », « reflets sur l’eau » et « Voyages », chacune des toiles de l’artiste dégage une chaleur d’ailleurs, une simplicité dans le mouvement et une émotion unique. Les couleurs sont sincères et lumineuses, sans artifices. Les teintes de bleu, couleur apaisante, énergisante, qui nous réchauffe,  domine dans ses créations. Sa recherche artistique évolue et se poursuit, Stéphanie expérimente les couleurs, les matières, les techniques, sans jamais s’arrêter…

© SD Stepart 2019 | Fait avec ♡ par Studio Batik | Mentions légales